L’historique du site d’Antibes

Du CREPS d’Antibes au site d’Antibes du CREPS SUDEST

En 1967, l’armée ferme son centre de formation sportive militaire (bataillon d’Antibes). Le Fort Carré et son parc de 4 hectares comportant 6 bâtiments, le stade avec une piste en cendrée, les terrains d’entraînement , le stand de tir, et les installations portuaires sont cédées au Ministère des sports.

Le Colonel CRESPIN, Directeur des Sports, décide d’en faire un CREPS, et le CREPS d’Antibes est officiellement créé en 1970. Son premier directeur Jacques STUPPA fait réaliser les nécessaires travaux d’adaptation et y organise deux formations nautiques : la plongée subaquatique et la voile.

Très vite, le CREPS d’Antibes devient l’établissement de référence pour ces deux disciplines en raison de la qualité des sites de pratique. En plongée, centre de formation, d’examens et de stages, c’est un des centres les mieux équipés et très fréquenté avec un encadrement expérimenté. En voile, il est centre de formation de chefs de bords, centre de construction de voiliers, et centre expert d’entraînement en match-racing.

Une deuxième tranche de travaux (1990) permet de moderniser les internats, le restaurant, les salles de cours et bureaux sous la direction de Jean VANESSE. Les autres équipements non utilisés sont mis à disposition de la Ville d’Antibes (stade, Fort Carré).

L’activité stagne avec ces deux seules disciplines de formation, un nombre de stages limité, et peu d’ouverture vers le sport de haut niveau. L’établissement est replié sur lui-même, et le ministre Guy DRUT décide en 1995 de sa fermeture. De nombreux postes de personnels d’état (ATOS et PTP) sont supprimés, et de 1995 à 1997, les locaux sont mis à la disposition de l’AENJSL (Association Education Nationale Jeunesse Sports et Loisirs) qui y organise des stages.

La Ministre Marie-Georges BUFFET décide, en 1997, du maintien du CREPS d’Antibes, et y nomme des PTP, les ATOS étant remplacés par des contractuels. L’activité de formation repart peu à peu en plongée et en voile. Le stade et le Fort Carré sont cédés à la Ville d’Antibes. La ville concède au CREPS une amodiation pour 47 postes d’amarrage et une cale de mise à l’eau jusqu’en 2021.

En 2000, deux directeurs adjoints, directeurs par intérim des sites d’Antibes et Boulouris sont nommés ainsi que la directrice adjointe et le directeur du CREPS d’Aix, pour « préfigurer » le CREPS PACA qui sera officiellement créé le 1er juillet 2001.

Dès 2000, avec une nouvelle équipe de direction, l’activité sport de haut niveau est relancée et passe de 1 pôle en 1999 à 8 pôles en 2009, 9 en 2010 et un centre de formation de club professionnel.

L’activité formation est dynamisée dans le domaine nautique avec la plongée, la voile, le kayak de mer, le jet ski, les activités nautiques tractées, mais aussi avec la natation et les activités physiques pour tous.

L’établissement est ouvert sur l’extérieur, développe des partenariats avec le mouvement sportif, les collectivités territoriales et locales. Les stages se multiplient malgré le nombre limité de chambres.

Des travaux de remise en état et de modernisation vont toucher tous les équipements. Les travaux imminents concernent le bâtiment plongée, l’accessibilité des PMR, la création d’un centre de santé et la réalisation d’un espace de prévention et récupération pour les SHN, la mise en sécurité de la cale de mise à l’eau.

Lors des Jeux Olympiques de Beijing en 2008, les sportifs du CREPS étaient au nombre de 8 et ont glané 4 médailles :

  • Alain BERNARD est champion olympique du 100 NL, vice-champion olympique du 4×100 NL et médaillé de bronze du 50 NL
  • Boris STEIMETZ est vice-champion olympique du relais 4×100 NL
  • Nicolas CHARBONNIER et Olivier BAUSSET sont médaillés de bronze en 470
  • Jean Baptiste BERNAZ est finaliste en Laser (8ème).
  • Yoris GRANDJEAN et Christophe LEBON en natation, Grégoire PENNES en trampoline sont les autres participants du site aux JO 2008.

En décembre 2008, le site vit à nouveau une période trouble avec l’annonce officieuse de sa fermeture. Les personnels et partenaires du site restent encore profondément marqués par cet épisode incompréhensible quelques mois après cette réussite aux JO.

Le CREPS devenu « Site d’Antibes » participe pleinement au fonctionnement du CREPS PACA et constitue une référence en matière de sport de haut niveau avec des résultats remarquables au plus haut niveau. En matière de formation, il se caractérise par une orientation marquée vers les activités nautiques, aquatiques et subaquatiques.

En 2010, le CREPS PACA grandit en intégrant le site de Vallon Pont d’Arc, et le CREPS SUDEST est crée en 2011.

Le projet du site d’Antibes est résolument tourné vers l’excellence sportive, l’accompagnement des sportifs et entraîneurs dans leur projet de vie, mais également autour des activités de la mer et de la montagne à compter de 2011.