L’actualité du haut niveau

Stage d’échange France – Angleterre au pôle France de trampoline d’Antibes

Du 7 au 13 février dernier, le pôle France de trampoline du CREPS PACA a accueilli la sélection nationale anglaise de trampoline ; une sélection composée des cinq meilleurs gymnastes, trois filles et deux garçons, qui ont partagé quelques jours avec nos polistes.

Ce stage était l’occasion pour les athlètes, mais aussi pour les entraîneurs, de travailler de concert et d’échanger dans un cadre plus qu’agréable. Ils ont ainsi pu profiter de la Côte d’Azur et de son soleil comme sur la photo ci-dessous, prise à Monaco.

Un stage à dimension « internationale » donc puisque les trampolinistes anglais s’entraînèrent à l’Azur Arena d’Antibes avec nos représentants français, le stage étant étendu à l’ensemble des équipes de France de trampoline dont nos représentants antibois Léa LABROUSSE et Josuah FAROUX faisaient partie.

Ce stage était l’occasion d’échanger mais aussi d’évaluer les progrès de nos voisins britanniques. Depuis toujours, l’équipe nationale anglaise a toujours performé en trampoline féminin, Bryony PAGE (avec l’écharpe rose sur la photo ci-dessus) en est l’exemple le plus récent puisque elle est tout simplement vice-championne olympique après sa surprenante médaille d’argent à Rio en 2016. La jeune athlète de 27 ans est la première trampoliniste (homme et femme confondus) à rapporter une médaille olympique à la Grande-Bretagne en trampoline. Il est aussi important de noter les nets progrès des hommes qui se présentent comme de véritables concurrents à nos jeunes français dans les mois et années à venir.

Ce stage fut donc un véritable échange entre notre équipe nationale et l’équipe britannique, dans la bonne humeur et le sérieux ; l’ensemble des participants fut enchanté de cette rencontre qui s’est conclu par une petite soirée Karaoké dans un bar antibois. D’autres stages sont donc à prévoir soit à Antibes, soit au centre national britannique à Lilleshall, près de Birmingham.

CREPS PACA-Site d’Antibes: l’équipe de France de hockey sur gazon en stage

Du 20 au 28 janvier, l’équipe de France de hockey sur gazon a décidé de se regrouper à Antibes sur le site du CREPS pour préparer sa saison. En effet, les Bleus ont affronté le Pays de Galles trois fois sur la Côte d’Azur ( le 26, 27 et 28 janvier) au stade en synthétique de la Fontonne, tout récemment rénové. Trois matchs synonymes de trois victoires pour les français: le premier match du vendredi 26 Janvier s’est conclu sur un score de 4 à 0, le second du lendemain fut plus serré avec un score final de 1 but à 0; enfin le dernier test match du dimanche a conforté la domination française avec une victoire 2 à 0 contre l’équipe galloise. L’équipe de France commence donc de la plus belle des manières son année 2018. Ces matchs ont aussi été l’occasion de peaufiner tactiquement et physiquement les joueurs et de leur permettre de s’adapter à leur nouveau coach Jeroen DELMEE à qui le poste a été confié depuis la fin octobre 2017.

N’ayant eu que trois petits jours de stage à l’INSEP en novembre dernier depuis sa prise de fonction, cette semaine a été essentielle à l’entraîneur pour créer une alchimie d’équipe et commencer à se focaliser sur l’échéance importante de cette année 2018: la Coupe du Monde à Bhubaneswar en Inde du 28 novembre au 16 décembre. Après quasiment 30 ans d’absence, l’équipe de France va retrouver cette compétition après deux septièmes places acquises à Barcelone en 1971 et à Lahore au Pakistan en 1990. L’objectif est clair: intégrer le top 10 mondial. Actuellement 16èmes au ranking mondial, les français auront à coeur de performer dans cette compétition après leur belle qualification. L’effectif tricolore a aussi un autre but clair et précis même si plus lointain: les Jeux Olympiques de Paris de 2024.

Cet événement représente le point d’orgue de la carrière de la majorité des athlètes français, et l’équipe de France de hockey sur gazon ne fait pas exception. Avec une génération jeune et talentueuse, composée notamment des champions du monde junior 2013, cet effectif peut se projeter jusqu’aux Jeux Olympiques parisiens et travaille aussi dans la perspective d’être compétitifs en 2024.

Il s’agit donc d’une saison-clé pour le hockey sur gazon français et pour ses représentants; un nouveau staff, de nouveaux objectifs et, par conséquent, une nouvelle dynamique s’installent dans ce groupe talentueux à qui l’on souhaite de réussir !

CREPS PACA-Site d’Antibes: trois athlètes reconnus comme gymnastes de classe mondiale

Après une belle année 2017 pour nos jeunes trampolinistes antibois, la fédération internationale a décidé d’accorder à trois d’entre eux le statut de « Gymnaste de classe mondiale ». Actuellement 229 athlètes français sont reconnus comme gymnastes de classe mondiale dont 32 en trampoline et tumbling. Nos trois jeunes sportifs sont les seuls à avoir obtenu ce statut dans leur discipline cette année. Ce statut est une véritable reconnaissance du travail considérable fourni par ses trois sportifs ainsi que de la qualité de la formation qu’ils reçoivent.

Ces trois athlètes sont: Léa LABROUSSE, Josuah FAROUX et Alan BOUATTOU.

Léa LABROUSSE

Léa a réalisé une très belle année 2017 avec, en apothéose, sa quatrième place aux Championnats du Monde de trampoline de Sofia en novembre dernier. Auparavant, elle avait obtenu une place en finale à Baku lors de la première étape de la Coupe du monde en février. De très bons résultats en individuel mais aussi en trampoline synchronisé puisque Léa et sa camarade Marine JURBERT ont atteint les finales de toutes les phases de la Coupe du monde mais aussi celle des Championnats du Monde.

Josuah FAROUX

Josuah n’a malheureusement disputé aucune finale en trampoline individuel, mais sa très belle quatrième place en trampoline synchronisé avec Alan aux World Games de Wroclaw en Pologne et leur onzième place aux Championnats du Monde de Sofia où ils ont dû affronter l’autre duo français plus expérimenté MARTINY/MORANTE sont très encourageantes.

Alan BOUATTOU

Alan vivait sa première année au niveau senior, et outre sa quatrième place évoquée plus haut, il n’a pas à rougir de sa douzième place acquise en individuel lors de l’étape de Coupe du Monde à Valladolid pour sa première participation à cette compétition. 

Il convient donc de les féliciter encore une fois pour leurs résultats et leur travail au quotidien. Il est naturel d’espérer que cette reconnaissance n’est que le premier chapitre d’une belle carrière pour nos trois gymnastes !

Hippolyte Machetti et Sidoine Dantès: Meilleur Espoir 2017 de voile

Le dimanche 3 décembre 2017, plusieurs marins ont été récompensé lors du Salon Nautique International de Paris qui s’est déroulé du samedi 2 décembre au dimanche 10 décembre 2017. Ce salon est l’occasion d’exposer des bateaux, des nouveaux équipements et de promouvoir aussi toutes les activités nautiques. C’était aussi l’occasion de récompenser les marins les plus méritants sur l’année civile écoulée.

Thomas Coville a été logiquement nommé Marin de l’année 2017 après ses fabuleux record du tour du monde en multicoque en solitaire en rejoignant Brest avec plus de 8 jours d’avance sur le temps de référence (49 jours, 3 heures et 7 minutes) et de la traversée de l’Atlantique Nord en multicoque et en solitaire ( 4 jours, 11 heures, 10 minutes et 23 secondes).

Mais nous retiendrons tout particulièrement le trophée de Meilleur Espoir 2017 attribué à Sidoine Dantès et Hippolyte Machetti. Ces deux jeunes marins, actuellement polistes au Pôle France de voile de Marseille, représentent le bel avenir de la voile française. Ils ont réalisé une année exceptionnelle: ils sont tout simplement champions du monde Jeunes 470 (le 470 est un voilier monocoque en double dont le dériveur est rétractable) depuis septembre dernier et leur victoire au Japon. Ce titre venait à la suite d’une superbe 4ème place obtenue aux championnats du monde Senior 470 en juillet en Grèce. Ces performances sont brillantes surtout dans l’optique des Jeux Olympiques et plus particulièrement ceux de Paris en 2024.

Ils sont aussi les représentants d’une formation française qui fonctionne. En effet, ces jeunes hommes proviennent du Pôle espoir de voile du CREPS PACA-Site d’Antibes; un endroit où ils semblent se sentir bien puisqu’ils sont encore aujourd’hui membres de la Société des Régates d’Antibes. Ils ont donc poursuivi leur formation au Pôle France de Marseille, qui depuis sa création en 1996, a produit une quantité importante de champions et apporté de nombreuses médailles nationales et internationales. Leur formateurs sont donc, eux aussi, récompensés à travers ce prix.

Il convient donc de les féliciter pour leur magnifique année 2017 en leur souhaitant une année 2018 aussi réussie voire plus. Bravo à eux!

Questions/réponses avec Adéla Cernousek

Nous avons posé quelques questions à Adéla Cernousek, jeune golfeuse du Pôle espoir de golf du CREPS PACA-Site d’Antibes et récente gagnante du tournoi fédéral de Biarritz-Chiberta (du 27 au 29 octobre 2017) en catégorie benjamine (U14), elle nous parle de ses sensations durant ce tournoi et durant la sélection en équipe de France minimes/benjamins qui a suivi ainsi que de la vision qu’elle a pour la suite de sa jeune carrière.

Adéla Cernousek

Q/ Quelles ont été vos sensations avant, pendant et après le tournoi fédéral de Biarritz Chiberta? Vous attendiez vous à cette victoire et surtout à une telle performance?

Adéla: « Je me sentais pas trop en forme en partant à Biarritz, en arrivant là-bas pendant les parties d’entraînements mon niveau de jeu s’élevait petit à petit. Je ne m’y attendais pas réellement à cette victoire mais je la voulais vraiment ».

Q/ Quelle a été votre réaction à votre sélection en équipe de France benjamins/minimes et à votre succès contre l’Espagne?

Adéla : « J’étais super contente de pouvoir faire le France/Espagne. Et puis j’étais très contente que mon jeu reste le même que la semaine juste avant au tournoi fédéral jeune ».

Q/ Quels sont vos objectifs à court moyen et long terme ?

Adéla : « Pour la saison prochaine, mon objectif est d’améliorer mon ranking mondial , afin d’être sélectionnée pour les championnats d’Europe par équipes avec l’équipe de France ».

Q/ Selon vous, qu’est ce qui vous manque encore pour pouvoir avoir une carrière professionnelle accomplie plus tard?

Adéla : « Mon putting me pose problème assez régulièrement à cause de ma mauvaise lecture de pente, donc je pense que c’est un élément qui me manque réellement ».

Q/ Quel est votre sportif ou sportive préféré(e) ?

Adéla : « Ma sportive préférée est Lydia Ko, je l’admire beaucoup, elle est la joueuse la plus jeune à avoir gagné un majeur, elle est toujours très souriante, et puis son putting est vraiment très performant ».

Q/ Y a t-il un ou plusieurs sports que vous suivez autre que le golf ?

Adéla : « Je suis le volleyball car mes parents étaient professionnels mais aussi le hockey sur glace et le tennis qui sont des sports très populaires en République tchèque ».

Q/ Selon vous, quelle est votre plus grosse qualité ? Et votre plus grand défaut ?

Adéla : « Je pense que mon plus gros défaut est mon perfectionnisme. Et ma plus grande qualité est très certainement ma joie de vivre ».

Q/ Si vous aviez le choix, vous préfèreriez être numéro 1 au ranking mondial golf féminin ou être championne olympique et gagner la Solheim Cup ?

Adéla : « Les deux si je pouvais, mais je préférerais rester numéro 1 au ranking mondial le plus longtemps possible ».

Merci Adéla de ta disponibilité et bonne chance pour la suite de ta carrière !